YouTube veut améliorer le bien-être des créateurs de contenus grâce à cette nouvelle choice


YouTube va tester une nouvelle fonctionnalité auprès d’un petit groupe d’utilisateurs. À savoir los angeles suppression du compteur de « dislike », matérialisé par un pouce tourné vers le bas.

En publiant une vidéo sur los angeles plateforme YouTube, les créateurs de contenus font forcément face à los angeles critique de los angeles communauté. Cette dernière peut alors s’exprimer dans los angeles rubrique commentaires pour émettre un level de vue, ou laisser un « J’aime » ou « Je n’aime pas », matérialisés par un pouce tourné vers le haut et vers le bas, respectivement.

Ce système de « Like », que l’on retrouve aujourd’hui sur tous les réseaux sociaux, aurait toutefois un affect plus ou moins négatif sur le bien-être des YouTubeurs, indique Google, qui se base sur les retours d’expérience utilisateurs. En réalité, le compteur des « Je n’aime pas » jouerait un rôle particulièrement néfaste.

Plus aucun compteur de « Dislike »

En partant de ce postulat, Google a réfléchi à une manière de répondre aux attentes de ses créateurs de contenus, et teste ainsi une nouvelle fonctionnalité auprès d’un groupe de personne trié sur le volet. L’idée : supprimer le compteur de « Dislike ». Consideration : ce bouton « Ne pas aimer » ne disparaît pas. Seul le nombre de « Je n’aime pas » est retiré.

👍👎 Based on author comments round well-being and centered dislike campaigns, we are trying out a couple of new designs that do not display the general public dislike depend. If you are a part of this small experiment, chances are you’ll spot this sort of designs within the coming weeks (instance underneath!). pic.twitter.com/aemrIcnrbx

— YouTube (@YouTube) March 30, 2021

Le YouTubeur à l’origine d’une vidéo a cependant encore accès au nombre de « Je n’aime pas » sur sa web page YouTube Studio. En clair : seuls les « J’aime » sont publiquement affichés, pour ainsi endiguer une potentielle campagne de ciblage d’avis négatifs, argumente-t-on du côté de Mountain View.

Une tendance qui se dessine ?

Ce sort de démarche n’a rien de novateur. Instagram s’était aussi laissé tenter à une telle initiative, mais d’une manière encore plus drastique : supprimer purement et simplement le compteur de likes, afin que les internautes se focalisent davantage sur le contenu posté que sur los angeles popularité de los angeles newsletter.

Concernant Google, rien ne dit que cette nouveauté sera déployée à une plus grande échelle. Cette segment de check sert avant tout à récolter les retours d’expérience.





Our Reference

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*