Le jeu Fortnite a rapporté plus de 9 milliards de greenbacks en deux ans


L. a. fortune d’Epic Video games vient réellement quasi exclusivement de son jeu phénomène Fortnite.

Depuis le lancement de son mode Struggle Royale en 2018, le jeu Fortnite est un vrai phénomène de société. En quelques années, le titre a largement dépassé son statut de jeu vidéo pour accueillir de nombreuses franchises et des événements comme l. a. diffusion de movies ou de live shows. Son développeur et éditeur Epic Video games n’est pas en bourse et l. a. société n’est donc pas obligée de rendre publiquement des comptes. Difficile jusqu’à présent de mettre des chiffres derrière ce succès gigantesque. Avec le procès Epic contre Apple, on a désormais une meilleure idée de ce succès : il est tonitruant.

97% des revenus d’Epic Video games

Des paperwork du procès, il ressort que Fortnite a rapporté 5,477 milliards de greenbacks en 2018 et 3,709 milliards en 2019, soit 9,186 milliards de chiffre d’affaires en deux ans sur un seul jeu. En comparant ces chiffres avec les résultats d’Epic Video games, on comprend que le jeu représente l. a. quasi-totalité de ses revenus.

En effet l’éditeur a gagné 5,628 milliards de greenbacks en 2018 et 4,221 milliards en 2019. Un rapide calcul permet d’en conclure que Fornite représentait 97,32% du chiffre d’affaires d’Epic Video games en 2018 et 87,87% en 2019.

Rappelons que Epic Video games est également l’éditeur de Rocket League depuis le rachat de Psyonix en 2019 et surtout le développeur de l’Unreal Engine, moteur de jeu utilisé par une énorme partie de l’industrie du jeu vidéo. Les revenus de l’Unreal Engine ne représentaient que 124 tens of millions de greenbacks en 2018 et 97 tens of millions en 2019.

L’Epic Sport Retailer n’est pas près d’être rentable

On sait que Epic Video games dépense énormément d’argent pour rendre plus populaire sa boutique de jeux sur PC. L’Epic Sport Retailer a dépensé 11 tens of millions de greenbacks pour offrir des jeux aux utilisateurs pendant 9 mois et c’est plusieurs centaines de tens of millions de greenbacks que l. a. firme a dépensés en exclusivités et autres offres aux développeurs pour continuer cette croissance en 2020. Évidemment, avec autant d’investissement l. a. boutique n’est pas encore rentable pour Epic Video games.

“Is the Epic Video games Retailer these days successful?” asks legal professional.

No, says Sweeney. It’s “masses of tens of millions of greenbacks wanting making money” on account of the prematurely prices of atmosphere it up.

“Now we have a normal expectation of turning into successful inside 3 or 4 years.”

— Adi Robertson (@thedextriarchy) May 3, 2021

Sur le sujet, le patron d’Epic Video games Tim Sweeney a été assez clair lors de son témoignage au procès. L’Epic Video games Retailer n’est pas rentable aujourd’hui, et l’éditeur ne s’attend pas à ce qu’il le devienne avant au moins 3 ou 4 ans. Rendez-vous donc en 2024 pour découvrir l’avenir de l. a. boutique.





Our Reference

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*